III.2. Les comportements à adopter

 

« l’absence de certitudes, compte tenu des connaissances scientifiques et techniques du moment, ne doit pas retarder l’adoption de mesures effectives et proportionnées visant à prévenir un risque de dommages graves et irréversibles à l’environnement à un coût économiquement acceptable »

Voila ce que dit la loi française sur le « principe de précaution ».

 

En d’autres termes,  tout devrait être considéré comme potentiellement dangereux tant que le contraire n’a pas été prouvé. Tout produit pour lequel il persiste des doutes devrait être interdit à la commercialisation.

 

Mais, étonnamment, ce principe a totalement été mis de côté pour les téléphones portables!

 

Pourquoi? Parce que le téléphone est trop utile à la population, vu le panel de services qu’il propose, et surtout parce qu’il présente une énorme source de revenus pour les industriels.

 

Mais des conseils de prudence sont tout de même prodigués par opérateurs et associations:

 

  • utilisation du kit piéton

 Le principal avantage du kit piéton (écouteurs) est qu’il permet d’éloigner le téléphone du cerveau pendant la communication et diminue donc l’exposition. Mais attention! Il faut d’abord vérifier que l’antenne ne se trouve pas au niveau de l’écouteur (malheureusement, cas assez fréquent) car alors il n’y aurait plus aucune différence. 

L’oreillette est a proscrire, car elle est reliée au téléphone par bluetooth.
Les ondes qui les lient ont une fréquence de 2.5 GHtz, c’est-à-dire 0.7 GHtz de plus que les ondes émises et reçues par les portable. Aucun avantage donc, et même une augmentation des risques.

  • quelques mesures à respecter

(liste développée par le CRIIREM (centre de recherche et d’informations indépendante sur les rayonnements électromagnétiques)

 

- pas de téléphone pour les moins de 15 ans. Leur croissante n’étant pas terminée, ils sont plus vulnérables aux rayonnements
les femmes enceintes ne doivent pas porter leur téléphones cellulaire à proximité du ventre (l’eau du placenta et les cellules de l’embryon sont très sensible à l’énergie dégagé par les portables)

 

- les personnes portant des appareils électriques du type « pace maker » doivent s’en éloigner car les ondes interfèrent.

 

- ne pas porter le téléphone à hauteur du coeur, des parties génitales… (expliqué dans le grand II)

 

- utiliser un téléphone mobile dont la valeur DAS (débit d’absorption spécifique) est la plus basse possible (inférieur à 0.7w/kg) normalement elle est indiqué par les constructeurs.

 

- ne téléphoner que dans des conditions de réceptions maximales. Plus le réseau sera faible, plus les rayonnement émis par le téléphone seront puissant. Ainsi, ne téléphonez pas dans une voiture ou un habitacle en métal fermé.

 

- ne jamais laisser son téléphone allumé la nuit, ou en recharge à mois de 20 cm de la tête. La portable cesse de rayonner que lorsqu’il lest éteint .

 

- penser à l’exposition massive. En public, on peut facilement se trouver cerné par les ondes.

 

 

 

Ces conseils existent, sont à dispositions des personnes souhaitant s’informer, mais il leur appartient la décision de se fixer des limites, simplement par prudence.

 

 >> >> retour << <<

>>>> Conclusion <<<<



fourmisdumonde |
maths infini |
La pile à combustible |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | cryptozoologie
| MATHAERO
| laquadratureducercle