II.2. Pourquoi notre organisme réagirait-il?

 

Les ondes ne traversent pas toujours la matière sans la bouleverser. Les bruits parasites qui émanent de nos téléviseurs, radios ou ordinateurs en sont les témoins. Mais les ondes n’ont-elle d’effet que sur le fruit de la nouvelle technologie ?

Non.

 

 

 

Et c’est là que repose le principe fondateur du four à micro-ondes, qui utilisent le même type d’onde que nos téléphones cellulaires : les ondes bouleversent les molécules d’eau H2O en les traversant, augmentent leur agitation, et elles dégagent donc de l’énergie, de la chaleur. C’est ainsi qu’un four a micro-ondes réchauffe nos plats : en mettant en mouvement leurs molécules d’eau.

 

 

 

Or, l’organisme humain est composé d’entre 70 et 80% d’eau (cette valeur varie en fonction de l’âge, du sexe et de la corpulence).

 

Certains éléments du corps en sont pauvrement pourvu (ex : ivoire des dents, 01%, os, 20%) mais de nombreux organes approchent les 80%  :  le sang, les reins, le cœur, les poumons et le cerveau.

 

 

Or, lorsque nous téléphonons, portable collé contre l’oreille, le récepteur se trouve à à peine quelques centimètres de notre boite crânienne.

 

Se pourrait-il que, sans que nous ne le sachions, nous soyons en train de chauffer pendant la communication?

 

 

 

 

 

EXPERIENCE: 

  • objectif de l’expérience: Nous allons vérifier une donnée trouvée parmi les sources documentaire:

<>

  • matériel: bécher 600mL, sacs hermetiques, eau, thermomètre, téléphone portable.
  • Protocole expérimental:  A l’abri du soleil, nous remplissons de moitié un becher (de 600mL) d’eau. Nous prenons la température initiale. Puis, nous plaçons au milieu de ce becher un téléphone mobile en communication depuis a peine quelques secondes. Le téléphone est isolé dans un sac congélation vidé de son air, et le sac, fermé, est entiérement plongé dans l’eau. Nous surveillons ensuite la température de l’eau pendant le temps de la communication.

Pourquoi? A l’abri du soleil pour éviter que l’eau ne chauffe sans l’intervention des ondes.

Dans un sac hermetique pour que le portable ne se noie pas au milieu de l’expérience.

Entièrement plangé dans l’eau pour que, quelque soit l’endroit d’où viennent les ondes, elles aient à traverser l’eau pour atteindre le téléphone.

 

  • Résultats: L’eau a une température initiale de 18.9°C

A partir de 19min, la temperature commence a augmenter: 19.3°C

A 27min: 19.7°C

Après 52 minutes: 20°C

Nous stoppons l’expérience après 52 minutes de communication. La température de l’eau aura augmenté de 1°C.

 

Conclusion: La température de l’eau, et donc du cerveau, peut effectivement augmenter après une longue communication, mais l’affirmation « 2 à 3 degrés en 20 min » est tout de même exagérée.

 

cliquez sur les photos pour les agrandir

tpe1.jpgdsc00051.jpgdsc00050.jpgdsc00048.jpg

 

Qu’entrainerait un échauffement de notre organisme?

 

 

Le corps possède son  propre système de régulation de sa température: la sueur. Lorsque l’on a chaud, de l’eau des capillaires sanguins est éliminée par les pores cutanés, sous la forme de sueur, qui dégage du froid en s’évaporant, et permet donc de réguler la température corporelle. Si elle existe naturellement, c’est que conserver cette température aux alentours de 37.5°C est primordial.

L’hyperthermie (élévation de la température au delà de 37°C) peut avoir des effets néfastes de plus ou moins grande ampleur en fonction de sa gravité:

 

- maux de tête et affaiblissement pour les hyperthermies légères

 

- problèmes cardiovasculaires pour les plus importantes

 

- décès, lorsque la température dépasse 41.5°C.

 

Bien sûr, il n’est pas question d’aller jusque là puisque l’augmentation est lente et sur à peine 1 degré. Mais notre métabolisme (système de régulation) peut se trouver peu à peu déréglé.

 

 

 

Autre conséquence: la stérilité:

 

Chez l’homme, la température moyenne des testiculaire situe entre 33 et 34°C. Une augmentation de cette température peut entrainer une altération de la spermatogénèse, c’est à dire le processus de production des spermatozoïdes, et donc une infécondité irréversible.

 

Le lien avec les téléphones est ici plus officiel. Les preuves ont été apportées que le téléphone augmente les risques d’infécondité lorsqu’il est conservé près des appareils génitaux (dans la poche)

 

 >> >> retour << <<



fourmisdumonde |
maths infini |
La pile à combustible |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | cryptozoologie
| MATHAERO
| laquadratureducercle